Langue

Recherche

Menu Contact

Menu connection

Partenariats

Collaborations et partenariats

Le CRIPCAS se veut un lieu d’échange entre cliniciens et chercheurs, une interface permettant un dialogue entre les préoccupations de la recherche et celles des milieux de pratique. Le CRIPCAS privilégie ainsi la collaboration et les activités de recherche menées en partenariat avec des organismes issus de milieux de pratique œuvrant auprès des couples et des victimes d'agressions sexuelles. De façon récurrente, une quarantaine d'organismes répartis sur le territoire québécois œuvrent avec les chercheurs du CRIPCAS. De plus, des collaborations ponctuelles avec diverses organisations sont aussi possibles, selon les besoins des milieux d’intervention et les expertises du Centre. Ces organismes sont en majorité issus du réseau de la santé et des services sociaux, mais proviennent aussi des milieux communautaires ainsi que privés.

Un mécanisme essentiel pour favoriser le transfert et l’application des connaissances

Minimalement, les chercheurs œuvrant en sciences sociales ont besoin des milieux de pratique pour avoir accès à une clientèle et les milieux de pratique sollicitent l’expertise des chercheurs pour actualiser ou enrichir leurs connaissances, pour évaluer l’impact réel de leur pratique et, parfois, pour prendre le recul face à leur pratique.

Au-delà de ces besoins mutuels, le CRIPCAS estime qu’un véritable processus de transfert de connaissances requiert l’établissement de relations partenariales reposant sur la reconnaissance des expertises de chaque organisme (ou personne) et la mise en relation de ces compétences dans la réalisation d’un projet commun. Dans cette perspective, le développement d’un « capital relationnel », selon les mots de Chagnon (2010), entre les milieux de la recherche et de la pratique optimise non seulement le transfert de connaissances mais aussi leur application. Car, faut-il le rappeler, il ne suffit pas de « transférer » une connaissance pour s’assurer de son application.

Ajoutons à cela la nécessité de tenir compte de l’action et de l’intervention réalisée quotidiennement dans les divers milieux de pratique, comme étant une source de connaissance tacite et créatrice. Il s’agit en somme de concevoir le partenariat comme un processus continu, permettant tant dans la prise en compte et l’application des connaissances scientifiques que celles issues du savoir pratique. C’est au terme d’un tel processus, entre production des connaissances et leur application, que surgissent de nouveaux enjeux et perspectives potentielles de recherche. 

Les activités de transfert et d’application des connaissances :

Les activités de transfert et d’application des connaissances occupent une place notable dans la programmation du CRIPCAS. Pour ce faire, plusieurs activités scientifiques s'adressent à nos membres, et occasionnellement aux non-membres, sont organisées annuellement. Cette préoccupation permet une mise à jour constante, à la fois des nouvelles connaissances scientifiques que des pratiques d'intervention et des modèles d'évaluation. Nos activités prennent la forme de séminaires pluridisciplinaires, de conférences variées, de dispensation de formations ayant trait aux agressions sexuelles et aux problèmes conjugaux, de participation à des comités scientifiques de diverses organisations, de supervision clinique, etc.  

Également, plusieurs étudiantes et étudiants membres du CRIPCAS ont l’opportunité de réaliser un stage au sein de nos milieux de pratique partenaires. Ces étudiantes et étudiants se spécialisent sur l'un ou l'autre des différents aspects en lien avec les thématiques du Centre. Les disciplines privilégiées par notre communauté étudiante demeurent la psychologie, la sexologie et la psychoéducation.

Nous sommes soucieux d'offrir à nos étudiantes et nos étudiants ainsi qu'à nos partenaires des milieux d'intervention un environnement riche de nouvelles connaissances scientifiques.